SagesRéponses

Réponses disponibles

Pourquoi Est-ce si dur de quitter son psy?

Pourquoi Est-ce si dur de quitter son psy?

Quitter son psy, c’est un peu comme mettre fin à une relation amoureuse : cette personne vous fait du bien, vous appréciez les moments passés ensemble jusqu’au jour où vous sentez que vous n’en avez plus envie. Après une phase de déni plus ou moins longue, vous décidez qu’il est grand temps d’en finir.

Comment dire à son psy qu’on veut arrêter?

S’il n’y a pas de bonne manière de procéder, l’idéal c’est d’en parler : “le simple fait de dire à son thérapeute ‘j’ai envie qu’on arrête de se voir, mais j’ai peur de vous le dire’ est un bon moyen de sauter le pas”, confie la psychologue clinicienne. Mais ce n’est évidemment pas toujours comme ça que cela se passe.

LIRE AUSSI:   Pourquoi boire de l’eau dans une tasse en cuivre?

Est-ce que certains couples de thérapeutes et de patients peuvent se quitter?

C’est ainsi que certains couples de thérapeutes et de patients n’en finissent jamais de se quitter. «Lorsque la thérapie prend fin, la relation reste, et elle peut être réactivée, poursuit le psychiatre lausannois. Certains patients reviennent au moment où ils sont confrontés à de nouveaux problèmes existentiels.

Pourquoi ne pas finir avec la thérapeute?

Par peur de rompre le lien, d’être en manque d’une oreille attentive ou de faire de la peine, certain (e)s patient (e)s n’osent pas en finir avec leur thérapie, mais surtout avec leur thérapeute.

Quel est le rôle du thérapeute dans la méditation?

Lors de ce type de séances, le thérapeute invite souvent les patients à faire attention à ce qu’il se passe à l’intérieur d’eux-mêmes, “pour aiguiser la conscience de leur corps et de leur vie intérieure”, a-t-elle expliqué au HuffPost. Considérez cela comme une forme de méditation rapide pré-thérapeutique.

LIRE AUSSI:   Comment utiliser le vinaigre pour le nettoyage?

Quel est le lieu de la thérapie?

Elle doit avoir le temps de mûrir, d’être évaluée par les deux parties, jusqu’à paraître acceptable. C’est un processus qui, parfois, peut s’étaler sur des années. «Pour certaines personnes, le lieu de la thérapie est celui de la construction d’une nouvelle personnalité, indique Dag Söderström.